La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 17 septembre 2020

« Flottaison d’été » à Lilou Loute, en amitié.

 

À Marie-Claude.
*
*
*
*Je n’aimerais pas être le meilleur. Je préfère être vivant.
R.D.
*
*
Signes.
Mes gestes sont petits et répétés. Comme une seconde respiration tout au long du jour.
Sous les feuillages des arbres, existe une accumulation de signes, qu’il faut bien accepter.
Variation permanente de la lumière sur les eaux dormantes.
Je me dois de dialoguer avec ce qui existe .
.Sur la rive, je tresse un radeau de fortune, avec quelques joncs. Il prend une forme triangulaire. Mes mains cueilleront le reste, de quoi, le terminer, avant le départ..
J’emprunte un peu au temps, et j’embarque vers l’inconnu. La traversée se fera dans un silence tremblant, et dans l’espérance de bien arriver un jour, à échapper au poids du monde.

Roger Dautais
« Flottaison d’été » à Lilou Loute, en amitié.
Lac de Lebisey.
Normandie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.