La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 4 mai 2015

Le cairn de la sérénité  : Pour Serge-Mathurin Thébault
Les demoiselles du Loc'h : pour Synnöve Schneider
La porte de  l'ouest : pour Maxime Martin Piconne
Le sursis de mare nostrum : Pour Lune Mar
Zen attitude : pour Beatriz Macdowell
Cairn au soleil levant : pour   Chrys
Le voyage de la sphère : Pour Christian Cottard
L'adieu à Jean : pour Jean M.
Crown for Lorrie : Pour Lorrie Morgan
Le chant de Mai : pour Jacques Thomassaint
Les fantômes de Lampedusa : Pour Pastelle.
Breizh  : Pour Eugène Guillevic
Sous le chant  secret des saules :  Pour Manouche
Le rendez-vous : Pour Brigitte Maillard
Attendre la nuit :  pour Ceciely



A mon grand regret, je suis contraint de mettre  mon blog LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS  en pause,  pour raisons personnelles. J'en reprendrai l'édition dès que je pourrai à nouveau, pratiquer le land art. J'accepte, bien entendu, vos commentaires qui m'aideront  à passer ce moment difficile. 
 Amitiés à tous et à bientôt.
Roger Dautais


Route 72...

Finale 
Il  m'est arrivé souvent de commencer la journée et de penser que ce serait la dernière. J'ai  même connu des répétitions générales qui sentaient la fin, mais  je continue la route. Savoir qu'un  jour le manège s'arrête, n'est pas suffisant, mais c'est une consolation.Certains voient ça comme des rêves d'éternité et continuent d'amasser,  pour emmener, sans doute. Je ne sais pas comment j'aurais vécu sur  un tas d'or.

La  pluie,  lien naturel entre le ciel et la terre, me prend dans ses filets depuis  plusieurs jours. Elle m'adopte, me transforme. Je deviens  un autre, une sorte de  poisson à deux pattes et je me déplace  à  l'aise dans cette atmosphère semi-liquide.Je regarde les  plumes  mouillées du merle qui s'ébroue et prend son envol. Ne pas désespérer de la  pluie, elle est nécessaire.

Sérénité
Un  jour de grand beau, j'ai trouvé une  pierre  longue d'une soixantaine de centimètres. Elle fera  une jolie base surélevée. J'estime son  poids à 30 kilos et le problème est de la remonter du  pierrier jusqu'au gros rocher au pied de la falaise. Une fois  installée, le reste du cairn peut s'élever sans autre problème que de  lui trouver  un bel équilibre,ce qui est fait.

Blues
La rivière  a largement débordé de son  lit pendant les dernières semaines. Elle a  poussé ses eaux dans le petit bois de la rive droite, le transformant en mangrove  miniature.Puis, ces derniers jours, elle s'est retirée, donnant naissance à  un marais dont le sol est assez dur pour que je puisse descendre dans  l'eau.J'aimerais  y  réaliser quelques  installations flottantes.
La vie me donne parfois le vertige. Je m'accroche de trop aux promesses des uns et des autres. Il faudrait...Je sais.
J'écoutais hier soir, en boucle, Help Me Make It through The Night, interprétée par la chanteuse Lorrie Morgan et elle m'a foutu le blues. Je le traine  jusqu'ici. La musique fait bien voyager aussi, surtout quand  il reste peu de temps.

Une vie de cairn
Le calendrier déroule des  jours sans date mais ce n'est pas  une raison suffisante pour abandonner  une partie bien entamée. La route sud est celle qui  mène  à  l'océan. Quelques insultes encore de la part d'un anti-cairn. Heureusement,  il n'est armé que de sa connerie. Je passe sans répondre.
Le  pluriel des  pierres a fini  par amalgamer les  idées. Elles avaient besoin de  ce rassemblement. Passives, elles avaient accepté d'être prises, transportées, rassemblées, empilées sous une  pluie fine et pénétrante. Elles perdaient un  instant, leur singularité au profit d'un cairn et semblaient  bien s'en accommoder. J'avais été jusqu'à leur accorder une vie et me mettre  à parler avec elles.

 Lampedusa
Avons nous peur de perdre pour laisser ainsi des  milliers de gens traverser la Méditerranée ,  y perdre leur vie et que veut dire ce discours qu'il faille les repousser  à la mer ?  Serions-nous en train de devenir des barbares dans cette tragédie qui se joue à Lampedusa et en Méditerranée?

Oubli
Drôle d'impression d'être d'un pays et de ne connaitre  à peu près personne. Le temps perdu ne se rattrape  guère, disait la chanson. Nous vivons cette chanson maintenant et la conclusion es  proche.
L'oubli règle à peu  près tout et parfois, dans notre propre vie,  il nous englobe dans sa béance.


Roger Dautais


 Elle croit que nous faisons le monde

pourtant
c'est le soleil qui caresse
c'est le vent qui  parle aux feuillages
et c'est dans la pierre que ricoche
le chant du ciel

Leurs éclats parsèment notre histoire
d'une ponctuation d'oiseau

Ecoutez donc.

Alain Boudet

********

Jour de  bruine
personne 
qu'elle

Le vent seul
croise les chants d'oiseaux
où dorment les étoiles

Alain  Boudet

Ces deux  poèmes  ont été choisis dans
Quelques  instants d'elle Editions Océanes  1988

85 commentaires:

  1. Hi Roger,
    fabulous Art work with stones and plants again. Thank you very very much for this special stone buildings for me. So beautiful !
    Best regards, Synnöve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seraphina's Phantasia
      Merci Synnöve pour ton accompagnement amical, ici, tout au log du Chemin des Grands Jardins.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  2. Beautiful, balancing one above again, what a lovely things to do.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushell
      Merci Bob. C'est vrai que dans ce pays, les pierres parlent et nous invitent à de tels jeux en commun. La recherche d'équilibre est passionnante.
      Je te souhaite une bonne semaine.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  3. Hi Roger!!!.. Wonderful work as always.. So beautiful and significative the fantômes of lampedusa.. A hug.. ;-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella.
      Merci Ana. Oui ce travail sur l'exil, commencé il y a très longtemps, m'offre une actualité de plus en plus terrible et catastrophique. Je fais ce que je peux pour la dénoncer et l'évoquer.
      Belle semaine à toi, Ana.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  4. Quelles magnifiques créations Roger !!! L'émotion est palpable dans chacune de tes oeuvres... C'est un blues positif que je ressens en les admirant.
    GROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité
      Merci Marité. Lorsque j'entendais qu'il fallait éradiquer toute émotion d'une création, je me disais où je n'ai rien à faire dans ce monde créatif, ou je ne suis pas fait pour côtoyer des personnes avançant de tels propos et j'ai fini par tracer ma propre route.
      Je t'embrasse et te souhaite une belle semaine.

      Roger

      Supprimer
  5. Encore une fois, Roger, votre passage à travers l'air, la feuille et l'eau, comme une caresse sans effraction.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Le Maître
      Merci Anne. On en peut pas ressentir grand chose dans la nature sans prendre le temps de l'aimer, de l'observer, de s'y fondre et cela prend beaucoup de temps. C'est tout le contraire de travaux de terrassement. Après, seulement après, je me mets à l’œuvre, avec une certaine légèreté, c'est vrai, que l'on me reproche, mais ce n'est pas grave. Je m'en tiens au vécu du jour le jour, acceptant aussi les échecs qui sont nombreux, les découragements, pour essayer de pousser un peu plus loin dans ma vie, cette longue expérience land art.
      Belle semaine à vous.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
    2. Le temps, voici une clé. Le temps qu'il nous faut prendre. Le temps que l'on tente de retenir.
      Et le temps qui finalement nous prend.

      Supprimer
    3. Anne Le Maître
      C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme, chantait Renaud. Eh bien, pour le temps, il me semble que c'est pareil et je partage votre point de vue. Belle soirée, Anne.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  6. Bonsoir Roger,
    Tes fantômes de Lampedusa me touchent particulièrement et me font penser à l'oeuvre de Paul Landowski "Les fantômes"...
    Autre temps... Même barbarie...
    Avançons-nous vraiment ?

    Je t'embrasse fort Roger.
    Très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo
      Merci Leeloo. Ces fantômes me procuraient tant d'émotion en les regardant s'accrocher sur cette pierre, la semaine dernière, car je les savais, mortels à court terme comme ces émigrés de la Méditerranée, devenus des marchandises sans valeur humaine. A ma façon, j'essaie décrire dans la pierre et dans l'espace, ce scandale actuel que nous servent toutes les télés du monde, sans pouvoir résoudre ce problème humain, grandissant.
      Je t'embrasse très fort moi aussi et te souhaite une belle semaine.

      Roger

      Supprimer
  7. Love this series.
    Nice work, Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal

      Merci Rick de ton amitié toujours présente.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  8. Encore et toujours: Grâce, profondeur, légèreté, délicatesse, émotion, puissance, beauté... Tout ici touche. Merci.
    Merci aussi pour la dédicace de cette sphère, Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Merci Christian
      Cette shère est une reprise dans cette série d'autres travaux récents. Elle remonte à 2006. Année pendant laquelle je faisais voyager des sphères avec moi, dans le temps - 12 mois - et dans le pays Normand où j'habitais à l'époque.
      Belle semaine à toi, Christian.

      Roger

      Supprimer
  9. Une belle poésie qui glisse le long des flots comme un 'chant bleu et magique' ! j'aime le chant de Mai !
    Bises, Cath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chc
      Merci à toi. Je parle souvent de musique et de chant car je suis très sensible à ce que j'entends , plongé au cœur de la nature, sans bruits parasites. Cette musique du vivant, ce chant sacré des oiseaux, nourrit mon chant intérieur et influe directement mes créations. C'est un bonheur à vivre.
      Je te souhaite une belle semaine et je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  10. Je te suis très reconnaissante ,Roger, de m'avoir dédié 'Sous le chant secret des saules", aurais-tu deviné que ton harmonieuse composition à la fraicheur printanière s'accorde bien avec ce qu'on dit de ma discrète légèreté ? Encore merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche
      Merci Manouche. C'est ce que je ressens des personnes qui me guide dans le choix de mes dédicaces. Il arrive que cela tombe juste comme pour toi et j'en suis heureux.
      Belle soirée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  11. Grossartig und absolut genial, ich bin total begeistert.... so wundervoll!
    Herzliche Grüsse, Sichtwiese

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sichtwiese
      Merci Sichtwiese pour ton message d'amitié et d'encouragements. Belle soirée à toi.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  12. Toujours beaucoup d'émotion chez toi.
    Merci pour ce moment suspendu.
    Bonne continuation, cher Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ambre
      Merci Ambre pour tes encouragements.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  13. Aujourd'hui, je te dis juste merci pour toutes ces émotions ressenties.
    Voilà
    Je te souhaite une belle semaine et je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte
      Merci Brigitte. Le mot émotion est très souvent repris sur ce blog. C'est une réponse à ceux qui me reprochent de travailler avec l'émotion sans prendre plus de recul par rapport à mon art. Ces reproches viennent le plus souvent de personnes qui ne pratiquent aucun art et qui bien sûr, croient avoir un avis pertinent sur tout. Je n'ai jamais envisagé de travailler pour faire plaisir à tel ou tel critique, ce qui m'a probablement aussi fait manquer quelques subventions. Je ne sais pas bien faire l'artiste officiel et docile !
      Belle semaine à toi en amitié.

      Roger

      Supprimer
  14. Dear friend,

    How have you been? So great to see you creating your miracles with photography.

    Greetings,
    Bhags
    India

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bhagya Shree
      Merci Bhagya., de prendre de mes nouvelles. Je vais à peu près bien ce qui pour moi, me convient. J'espère qu'il en est de même pour toi.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  15. Hello again Roger, sorry for not visiting your site for ages. It is my loss though. Your work is great as always. The stone installations look like chess pieces, very solemn and majestic. Makes you think what is the game they are part of.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sasa Saastamoinen
      Merci Sasa. Oui, c'est vrai, ces cairns pourraient être des pièces d''échec, mais au bord de la mer, la partie est toujours gagnée par la mer ou le vent qui sont chez eux !
      Petite parenthèse, je suis toujours ton travail sur ton blog, regrettant que tu ne nous donnes pas plus à voir. Sans doute par manque de temps. Dommage.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  16. et voilà une sphère qui voyage, libre et légère, traversée par les rayons du soleil et la pluie aussi !
    on ne peut pas encore changer le temps et c'est tant mieux ...
    beaucoup d'émotion dans tes créations
    je te souhaite de belles balades en Mai Roger
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Merci Marty. Voici quelques jours que je ne bouge pas, pour des raisons personnelles et urgentes, mais dès que la route sera à nouveau libre, je reprendrai le large. Le land art me manque déjà. Belle soirée, chère Marty.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer

  17. As mais lindas: a primeira e a segunda composição!!!

    Ótima semana!
    Beijinhos.
    ╰✿づ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès
      Merci Inês. Tes deux premiers choix ont un point commun, ce sont des cairns. Pour les Demoiselles, cairns perchés, c'est la première fois qu'elles quittent le littoral, pour une partie de campagne. Le résultat était assez intéressant, au bord de ce lac.
      Belle fin de semaine et à très bientôt sur ton joli blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  18. Good morning dear Roger! So many gorgeous sculptures from the elements of nature, they are a delight to the senses!
    bisous
    xoxoxo ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dianne
      Merci chère Daine, pour tes mots d'encouragement et ta présence amicale.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  19. Wonderful serie of stone and natur art. And I love your stone family !
    Have a happy spring.
    Hugs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki
      Merci orvokki. Tu as compris que ces familles fantômes symbolisaient ces autres familles d'hommes et de femmes perdus, noyés, dans la Méditerranée, chaque mois, plus nombreuses. C'est ma façon de leur rendre hommage et de rappeler cette tragédie à ceux qui l'oublieraient trop vite.
      Très bon printemps à toi aussi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  20. ROGER bonjour et encore merci j'aime ce voyage avec toi çà fait tellement de bien*
    ON se sent toujours si bien et tranquille*
    Ton blog a tant de douceur je trouve
    Je t'embrasse fort avec un ciel gris depuis peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France
      Merci France. J'aime à lire sous ta plume que mon blog apporte un peu de douceur. Je pense que l'époque est rude, violente, trop violente avec beaucoup trop de gens. Si, modestement, je peux apaiser quelques personnes , alors, je n'aurai pas perdu tout mon temps au land art,car j'en passe beaucoup.
      J'espère que tu vas bien dans le grand Sud.
      Je t'embrasse fort aussi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  21. « Le sursis de mare nostrum » ne peut qu’interpeller chacun passant sur votre blog.
    Que de douleurs dans ces exils !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse
      Merci Thérèse. Ce travail sur l'exil est fait pour ça et a d'ailleurs inspiré de très beaux de réflexion sur ce sujet brûlant que tu peux toujous lire sur mon blog.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Très belle série...j'aime énormément !
    Bonne journée
    Bises- Cath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chc c
      Merci Catherine pour tes mots d'encouragement.
      Je t’embrasse aussi et te souhaite une belle fin de semaine..

      Roger

      Supprimer
  23. L'océan a déposé à tes pieds ses galets
    Tu aurais pu les piétiner en admirant l'horizon
    Tu en as fait des œuvre d'art - Land Art -
    Tu aurais pu te contenter de te faire plaisir
    Mais dans ta grande générosité tu as partagé
    Pour ce plaisir accepté Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Océanique
      Merci à toi. Je suis toujours étonné du nombre de personnes que ne regardent pas sur quoi ils marchent, comme si, ce qui est placé le plus bas, sous leurs pieds, n'a aucune importance et peut, effectivement, être piétiné. Le land art apprend à voir et à regarder.
      Belle fin de semaine en amitié.

      Roger

      Supprimer
  24. Coup de coeur tout particulier pour ta première image où le ciel pommelé est comme une réplique de ton cairn ou l'inverse, les deux s'amusent ensemble :-), pour "les fantômes de Lampedusa", pour "le chant de mai" et ses compartiments colorés, pour "le rendez-vous" et ses lignes courbes...
    Merci Roger aussi pour Alain Boudet.
    Belle continuation dans ton art et dans ta vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fifi
      Merci Fifi. Lorsque j'ai ouvert ce blog, j'ai très rapidement désiré faire une place à la poésie. Cela m'a permis de nouer quelques liens, parfois amicaux avec des poètes choisis pour mes pages du Chemin des Grands Jardins. On m'a aussi conseillé, d’abandonner ces éditons de poèmes, qui " plombaient" sic, mon blog. Je n'ai jamais tenu compte de ces conseils et voilà pourquoi, je présente, un ou deux poèmes, deux fois par mois. C'est ma façon de défendre la poésie.
      Belle fin de semaine à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  25. Cher Roger ce lieu du rendez-vous tombe à pile et
    face j'espère que nous nous rencontrerons
    cette année, me voilà depuis le premier mai
    au "rendez-vous" de la Bretagne où je m'installe!
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte Maillard
      Merci Brigitte. C'était une façon de répondre à ce rendez-vous avec la poésie que j'ai à chaque visite de ton blog Monde en poésie ( http://www.mondeenpoesie.net/ ). Je conseille vivement à mes lecteurs de le découvrir s'ils ne le connaissent pas. Bienvenue en Bretagne, que tu connais déjà très bien.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  26. Salut Roger,
    je vous suis sur Google+ et je suis toujours étonné et dans la crainte de ce que vous montrent tous et de créer.
    Je dois beaucoup de respect pour vous que vous ne alemaal également et il est fantastique.
    Un gros câlin de moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Helma,
      Merci Helma. C'est vrai que Google + m'apporte une très grande visibilité, d’ailleurs, étonnante pour moi avec déjà 3 356 718 millions de visites et 15OO abonnés à ce jour. C'est un moyen qui m'a permis de palier la fermeture de ma page facebook et de continuer à montrer mon travail au plus grand nombre. Merci pour tes encouragements. Je t’embrasse.

      Roger

      Supprimer
  27. Très cher Roger, le 22 avril tu es passé chez moi pour m'annoncer que tu m'avais dédicacé l'un de tes trésors . Je suis très émue et je t'en remercie du fond du cœur. La Vie fait que nous nous placions sur le côté du chemin un temps, pour la voir passer. Aux yeux de certains cela signifie que nous avons jeté l'éponge, mais ce n'est rien. Le 23 avril, je suis allée admirer les cerisiers fleuris au Parc de Sceaux. Cela m'a fait un grand bien. Tu connais le message de ces magnifiques arbres. Ils sont à l'image de toute existence passagère et nous parlent précisément de ce que tu dis dans cette page avec tant de sagesse, bienveillance et amour universel. Qu'importe la durée de notre vie? Le tout est de savoir quoi en faire pour qu'elle soit réussie et utile. Nous ne connaissons pas sa durée. Certains très jeunes, la quittent malgré eux à cause de la maladie ou accident, renonçant ainsi à leurs rêves légitimes. Malgré cela, pendant le peu de temps que leur reste à vivre, ils sont capables d'accepter leur sort se disant que leur vie jusque là a été réussie et s'en contentent. Ils ont alors fait un pas de géant ver la sagesse! Vivre l'instant présent est très important. Roger, tu es si proche des éléments! Cela aussi est très important pour l'environnement et notre équilibre. " Lampedusa, la Méditerranée et l'oubli ... " Tu dis vrai et cela me fait du bien de te l'entendre dire. Nous sommes des gouttes d'eau... En tout semblables à celles qui constituent les océans et les grands fleuves, les rivières et autres cours d'eau. Je t'embrasse très fort, je te dis MERCI ♥ et je t'encourage à poursuivre sans regarder le calendrier et en faisant bien attention à ton dos! À bientôt cher Roger ✿(☆^ー^☆)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lune
      Merci à toi. On ne peut pas extraire totalement du courant de vie qui nous emporte. C'est très bien de prendre du recul sur tout, mais à moins de devenir ermite, on est toujours plus ou moins happé. Et, comme tu le dis, je suis déjà depuis une semaine sur le bas-côté du chemin, appelé par des circonstances qui m'ont obligé à faire un choix. L'humain, d'abord et, lorsque la santé de mes proches le permettra, je reviendrai plus présent au land art. Je vais donc probablement mettre mon blog en pause, très prochainement.
      Je te remercie pour ce long commentaire qui me touche beaucoup et je t’embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  28. Bonjour cher Roger,
    jedesmal wenn ich deinen "Weg des großen Gartens" betrete genieße ich jeden Augenblick hier, jedes Eintauchen in die tiefe Schönheit und Poesie deiner Kunstwerke. Diese Woche ist es besonders diese frühlingshaft wundervolle Krone für Lorrie, die mich bezaubert und berührt. Aber es wäre unfair ein einzelnes Objekt über die anderen zu erheben, denn ihre so ausdrucksstarke Symbolik und die herrliche Schönheit ihrer Gestaltung nehmen mich in jedem Falle gefangen.

    Je t'embrasse bien amicalement.
    isabella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. veredit
      Merci Isabella pour ta présence fidèle et amicale et pour tes mots d'encouragement.
      Je t'embrasse en te souhaitant une belle semaine.

      Roger

      Supprimer
  29. Grâce à toi, partir à la découverte, au plus près de notre terre mère et prendre conscience qu'elle est notre lien... qu'il n'y a pas d'étranger qui tienne...

    RépondreSupprimer
  30. :)
    Merci à toi. Tes écrits sont entièrement justes. C'est pour cela que j'ai du mal à comprendre pourquoi autant de personnes, négligent pour ne pas dire méprisent notre terre, sans en prendre plus conscience. Il est bien évident que le le land art éveille à la nature et en dépend totalement comme nous. C'est personnellement, ce qui a renforcé mes liens, déjà forts, avec notre Terre-Mère.
    Belle semaine à toi.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  31. ces demoiselles m'intriguent... un équilibre parfait! bises ... de ...loin... elf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ELFI
      Merci, Elfi. C'est la première fois qu'elles quittaient la côte pour la campagne et le résultat du voyage est assez sympa.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  32. Mi querido amigo Roger, estoy admirando esta hermosa entrada y por el momento solo te doy un gran MERCI por esta significativa obra que me has dedicado: "Attendre la nuit"...apenas regrese de mi trabajo estaré aquí para comentar, en regla, todo el conjunto artístico que nos entregas con tanta generosidad, tu amor por land Art.
    Un gran abrazo, à plus tard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceciely.
      Merci Ceciely. C'est vrai que j'aime la terre, et depuis ma plus tendre enfance et cela m'a tout naturellement conduit au land art. Cet art me permet aussi une bien meilleure communication avec les êtres humains. Dédicacer mes ouvres, ce que je n'ai pas toujours fait, est une façon de souligner l'amitié.
      Je vous embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  33. De pierres en pierres, de brindilles en fleurs ce parcours en dédicaces Cher Roger est une chaleureuse chaine de douceurs et d'amitiés constante aussi , sur la plage ou le chemin en promenade , je ne peux que t'envoyer des pensées de grands Mercis
    Amicalement Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arlettart,
      Merci à toi. Tous les soutiens sont les bienvenus, car je maintiens difficilement mon blog en vie, pour des raisons personnelles.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  34. Une pensée amicale en passant...
    Merci pour ton blog toujours aussi ressourçant, Roger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Licorne,
      Merci à toi j'en ai besoin en ces temps difficiles.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  35. Los bellos sentimientos afloran en cada construcción, en cada tiempo.
    Son instantes preciosos cargados de un gran valor.
    Roger recibe un fuerte abrazo.

    RépondreSupprimer
  36. C'est magnifique!
    Bon dimanche!
    Photographe Gil Zetbase
    http://www.gilzetbase.com/

    RépondreSupprimer
  37. Mi siempre querido amigo Roger... has convertido las piedras y elementos que parecen inertes, a simple vista, en preciosos adornos para el pasante que sabe admirar el arte...has cosechado un jardín de amigos y seguidores en todo el mundo. Has trenzado, el todo, con magnífica prosa poética y me has inspirado en cada lectura. Es una gran generosidad de tu parte y quedo muy agradecida. Te deseo un buen descanso y cuando te sientas recuperado, regresa, que estaremos aquí, en vigilia...esperando, sea en el amanecer o en la puesta del sol, yo estaré -esperando la noche-, como esa preciosa obra que me dedicaste. Hasta muy pronto Roger y pensamientos positivos.
    Un gran y efusivo abrazo.

    RépondreSupprimer
  38. Pas trop de temps en ce moment mais je passe te dire bonsoir ROGER
    j'espère que tu te portes bien
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  39. Une visite pour revisiter vos créations au travers desquels vous êtes et vous envoyer toutes les pensées positives possibles pour traverser cette difficile période.
    Vous avez surement en tête mille vœux de créations qui sont associés à tous ceux auxquels vous pensez et qui pensent à vous de là où ils sont.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  40. Vuelvo para saber cómo estás, deseándote un mayo resplandeciente de amistad.
    Un gran abrazo.

    RépondreSupprimer
  41. Juste un petit bonjour amical pour aider à apaiser ces moments difficiles.

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour Roger, tu vivifies ce que Méduse pétrifia, Amitiés, Thibault.

    RépondreSupprimer
  43. Chaque pierre posée en cadeau que tu nous dédies et une pensée vivifiante qui , comme un boomerang revient vers toi
    Que ces jours de " pause" te donnent joie malgré tout
    Grande Amitié Monsieur des Grands Chemins
    Arlette

    RépondreSupprimer
  44. Une pensée amicale vers toi et ceux que tu aimes.

    RépondreSupprimer

  45. ✿ه° ·.

    Tenha um maravilhoso fim de semana!
    Beijinhos.
    Brasil.
    ˚ه❀❀ミ
    ✿ه° ·.

    RépondreSupprimer
  46. Une pensée amicale vers toi, Roger et plein d'ondes positives envoyées vers toi et les tiens.
    Je lis et relis le sel des pierres, celles qui sont posées comme des témoignages de grands moments, de graves pensées ou de pensées plus légères, plus sereines. Je lis et relis le livre de vie et d'engagement , la puissance de la poésie et le souffle qui anime les Grands Chemins.
    Je t'embrasse, Roger.

    RépondreSupprimer
  47. les routes sont longues cher Roger
    les haltes parfois le sont aussi et parfois nécessaires...!
    mais il est toujours bon de reprendre le chemin
    bon courage
    amitié / je t'embrasse

    Patrick L.

    RépondreSupprimer
  48. Merci pour la beaute que tu as cree, toi et les anges. Qui sont toujours la, meme quand nous sentons le plus seul. Je t'envoie les meilleurs pensees.

    RépondreSupprimer
  49. Du land Art plein les pages où je lis la sagesse.... beauté très personnelle.. merci Roger, de nous apporter un peu de fraîcheur de vos côtes atlantiques.... ici en Provence, c'est comme dans un certain nombre de régions.. la C A N I C U L E.... une douce journée à vous SUR LES GRANDS CHEMINS vivifiants ... Den

    RépondreSupprimer
  50. Je n'avais pas vu celle là, je suis désolée, d'autant qu'elle me touche énormément. Merci pour cette association aux fantômes de Lampedusa. Fantômes d'enfants, de femmes, d'hommes, d'humains, d'amours, merci pour cette oeuvre magnifique, tous ces solitaires sous le merveilleux ciel breton, la beauté et le désespoir réunis, qui ne font qu'un, toujours...

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.