La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mardi 18 février 2014

Love story : Pour Marie-Claude
Jour de colère :  Pour Serge -Mathurin Thébault
Hommage au cimetière marin : pour Isabelle Jacoby
L'écho des morts :  pour François Esperet
La marotte : pour Camino roque
Signe de  piste : pour Lamprini Lamprinou
Les aiguilles vertes du Bono : pour Elfi
Mémoire d'enfance  : pour Salomé
Juste  à flot  : Pour Monika Swuine
Le signal : pour Sadaya
Comme  une amitié : pour Tilia
Tutoyer le ciel : pour Joelma
Solitude habitée  à Carnac : Pour Lu Pelieu




Jours de colère et paix retrouvée...


Mes  jours s'écoulent au rythme des tempêtes. Parfois, je me sens ce vieil homme qui ne compte plus sur  l'avenir, parfois, je redeviens l'enfant que j'étais. Du haut de  mes cinq  ou six ans, je ne pouvais imaginer  ni désirer vivre aussi longtemps. Au fond, le jardin de  mon  père n'était qu'un  prétexte à l'évasion permanente. Mon enfance rétive s'ensauvageait chaque  jour dans les serres horticoles remplies de palmiers et entre  les châssis de forçage, embués de chaleur.Marcher sur leurs verres délicats était, bien sûr, naviguer au  long-court, mais aussi, s'assurer de  longues heures de  punition au cachot, en cas de casse.
Lever les yeux au ciel, par la lucarne, n'était que folle espérance car  il ne me répondit jamais. Preuve  pour  moi,qu'il était vide !
Je suis resté ce rêveur, parfois doux, souvent triste et je n'ai fait, comme marionnettiste, que saisir l'invisible par quelques fils de coton  pour qu'il m’apparaisse et sombre ensuite  à son tour, dans  l'oubli, sans regrets.
Me voici revenu, en ces jours de colère et de tempêtes, au croisement des impossibles, dans ce paysage perdu où la faille  s'ouvre pour me conduire brutalement à  l'essence de la pensée. Vertigineux.
Pendant ce face  à face,  il ne me restait d’autre solution, dans ces instants que de suivre mes instincts et dilapider au plus vite l'angoisse dont je suis richement  pourvu.
Je me suis fait une raison, passant entre les averses pour rejoindre mes territoires. Ils n'étaient que désolation, inondation des  terres, mer en furie, vents tempétueux. Tout s'en mêlait.
Il fallait être  là, en Baie de Saint Jean, faussement encalminée, territoire du gisant, pour écouter le vacarme de ces protestataires ailés. La dilatation des  cris d'oiseaux de mer, possédés  par des succubes et refoulés dans la Ria par les orages, emplissait les  moindres  creux du ciel, nichés entre les nuages.
J'aurai pu penser...
Mais, dans ces cas  là,  pour moi,  penser , n'est jamais suffisant.Il  me faut penser avec les pieds, avec les mains.
Alors, durant ces quinze  jours derniers,  on  m'aura vu à Carnac, dans les alignements, à Kerpenhir, au Fort Espagnol, dans la forêt de Crac'h, dans la baie de Saint Jean, dans la Ria d'Auray, Sur le Loc'h, au pont romaoin de Brec'h, au cimetière marin du Bono. Et dans cette riche errance, j’allais trouver des répits pour cueillir, ramasser, entasser,bâtir, équilibrer, creuser, tracer. Tout n'était donc pas perdu.
Je me souviens de vrais face  à face avec un océan atlantique, gris, au ventre secoué de spasmes. Comme  il  portait en lui des souvenirs de tempêtes fracassantes. Comme ses vagues gardaient en elles, une belle force,  un rythme de bastringue, de quoi animer  un bal pour les péris en mer.
Oui, je me suis battu, mais,  à la loyale et le seul enjeu de la partie était de faire tenir un  ou deux cairns, dans l'écume et les embruns.
 On ne peut lui en vouloir  à cette mer. Elle est chez elle.
Et  puis, dans ces cas  là,  il faut essayer de faire bien son travail. Cueillir les  plus belles pierres de la côte, souvent les pieds dans l'eau, rattrapé  par les vagues. Au  mieux, elles seront,  lourdes,  lisses, rondes,  pour la base. Et  puis  on  monte le cairn. Il faut avoir le sentiment que c'est bien comme  ça, qu'une pierre de plus ne changerait rien à la vie de ce cairn, si ce  n'est d'y mettre fin dans l'immédiat.
Voilà  à quoi l'esprit s'accroche, au simple détail,  à  l'inutile qui fait naître le beau geste, face  à  l'océan, en dépit de  l'indifférence des gens qui  promènent leur suffisance.
Nous avons tous vécu, sous des trombes d'eau, dans l'eau en folie, dans le débordement des rivières,  l'inondation des routes, des chemins creux, des terres agricoles, des friches, des maisons, des forêts. Ce n'était pas suffisant de faire le concours de la  plus belle vague en  photo. Non,  il y avait la réalité de  neuf tempêtes consécutives, de la côte rongée par l'océan, des pêcheurs cloués dans les ports, d'une économie chamboulée.
Ce fut une vrai souffrance des hommes, du paysage. 
Ce que j'ai  pu ramener comme travaux, ne sont que des création  toutes porteuses de ces moment difficiles.
Parce que, s'est rallumée en  moi cette petite flamme d'espérance, ce besoin d'enchanter à nouveau, ce  pays,  mon pays, la Bretagne.


Roger Dautais



Dialogue

Le rocher n'a pas son pareil
pour dialoguer avec  l'océan

Cela se fait sans  mots

Cela se  fait
Après  une lente étude
de la caresse.

Serge Mathurin Thébault
" A.A "  Editions@rt.chignaned
Collection " École alréenne "




La voix basse est voix tombée
Et n’attend nul rédempteur

L’existence délabrée
Défaisant chaque couleur

Seuls quelques mots délavés
De la vie d’avant demeurent

Quand le temps s’est effondré
Un vers au ras du malheur

Palpitant et disloqué
Feint de faire entendre un cœur


On met sans rien réparer
La douceur face à l’horreur


Olivier Barbaran
Élégies étranglées Champ Vallon 2013





 "Quel que soit leur langage
J’ai toujours compris tous les chants
Rien en ce monde
De tout ce que j’ai pu boire et manger
De tous les pays où j’ai voyagé
De tout ce que j’ai pu voir et apprendre
De tout ce que j’ai pu chercher et comprendre
Rien, rien
Ne m’a jamais rendu aussi heureux
Que les chants
Les chants des hommes"



Nazim Hikmet

88 commentaires:

  1. J'ai beaucoup pensé à la Bretagne, à ses habitants dépités, désespérés et fatigués.
    Ton post lui rend bien hommage et tes mots rappellent la vigueur et l'entêtement des éléments qui de déchaînent et qui narguent bien l'homme impuissant.
    Merci pour ton art qui nous réconcilie avec le Tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMbremerci Ambre
      Oui bien sûr il y a eu un temps pour la colère, puis un pour la réconciliation. Mais ce qui est le pire, c'est ce passage à la trappe de l'oubli. Tout va si vite dans ce monde où tout se consomme, même le drame!
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Sally Tharpe Rowles

      Merci Sally et belle journée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  3. Hola Roger, son preciosas estas composiciones y los reflejos que tienes en esta serie de fotos. Un abrazo desde Lleida.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors Reig Vilarrubla
      Merci LIeida pour ta visite amicale et tes mots d'encouragement. Je t'embrasse,
      A bientôt

      Roger

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Le regard est le médiateur des cœurs

      Merci, je comprends bien le mot " habitude" employé ici comme pour complimenter. Dans mon travail,je fuis les habitudes et la nature se charge bien de me les faire perdre rapidement, ce qui me rassure.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  5. What a beautiful land! Energy, passion and some mystery with this water! I need a vocabulary to understand everything you've written, but even without it I could feel how much you love Bretagne and how many thoughts and emotions you weave in your works!
    I love the stones kissing...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rossichka
      Merci. Je pense que même avec l'aide d'un traducteur, vous avez compris l'essentiel et je peux m^me dire que nous avons beaucoup de points communs.
      Belle journée à vous.

      Amicalement
      Roger

      Supprimer
  6. Elle est magnifique cette love story qui brave les tempêtes... ♥
    Elle te ressemble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle,
      C'est notre histoire .Celle que je vis avec Marie-Claude.
      Belle journée, à toi, Pastelle.

      Roger

      Supprimer
  7. bon vent poète des airs …!
    ta mer était déchainée
    pourtant je suis sur qu'elle
    a réussi à te séduire

    … il est long le chemin camarade

    je t'embrasse / Patrick L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick Lucas.
      Merci. Oui, bien sûr et pourtant, elle fait peur ,cette mer lorsqu'elle nous rappelle, dans ces déchaînement, que nous ne la dompterons jamais. Belle journée à toi.

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  8. All of your garden and water compositions are so beautiful dear Roger, especially the 'Love Story", it is magnificent!
    hugs
    xoxoxo ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dianne

      Merci Dianne et à très bientôt chez vous.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  9. Tu es un enchanteur Roger. Il est d'autant plus appréciable d'admirer tes cairns en sachant à quel point tu t'es battu avec les éléments, les colères et la fatigue pour les ériger. Une nouvelle fois, tes titres sont des merveilles à l'image de ce qu'ils représentent, et j'adore "le signal" qui tombe à pic dans ma vie en ce moment! Toutes mes pensées vont à la belle Bretagne meurtrie, qui saura se redresser grâce à ses habitants si fiers, et à toi, bien évidemment.
    Belle semaine Roger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sadaya
      Merci. Désolé de répondre avec un décalage dans le temps, mais je profite d'une météo plus clémente pour pratiquer le land art et le soir, je rentre un peu fatigué. Mais je vais me rattraper. Le signal est un blog un peu différent des autres car il s'inscrit dans un cadre en bois flotté. De plus, il a été monté dans
      une situation difficile. Le courant était vraiment fort après les inondations et j'ai pris quelques risques, mais enfin, cela s'est fait. J'ai pensé après qu'il t'allait bien car tu es une vraie guerrière, comme lui, face à l'adversité.
      Belle semaine Sadaya.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  10. Beau à regarder, émouvant à lire... J'aime me balader le long de ton chemin...

    Tiens, voilà un petit texte de pierres que j'ai écrit en pensant un peu à toi...

    Bises et sourire d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epamine,
      Très touché par ton texte magnifique. Merci. Enfant, je venais chez un oncle habitant la région de Carnac.C'était dans les années 47 à 50, oui, c'est loin. J'avais entre 5 et 7ans. Il nous emmenait dans les alignements de Kermario et nous racontait des légendes du pays. Et le soir, il remettait ça. Je pense que ce besoin de merveilleux est né pendant ces années et que j'ai su le cultiver après.
      Encore un grand merci chère Sylvie.
      .
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  11. Your first creation is sooo loving.
    Nicely done.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal
      Merci Rick et à bientôt chez toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  12. Réponses
    1. camino roque,
      Oui, c'est vrai et ce ne sera pas la dernières fois.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  13. Beaucoup pensé à vous, Roger, ces derniers temps. Je lis, relis, mâche, digère, rumine "Carnac", de Guillevic.
    J'y retrouve - bien sûr - cette alliance des mots, du granit et du vent.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Le Maïtre.
      Merci Anne.
      Nos pensées se sont croisées. Travaillant devant le cimetière de bateaux dans la rivière du Bono qui se jette dans la Ria d'Auray, avec une lumière exceptionnellement rare ces jours derniers, je me suis dit : ce site est tellement chargé d'histoires de marins, encore présentes en ces ventres éclatés des bateaux de pêche, tellement parlant, tellement magnétique, que ce serait un endroit idéal pour que vous y réalisiez quelques aquarelles. Cette pensée m'est réellement venue.
      Depuis que j'habite près d'Auray, j'ai fait la connaissance d'un poète, Serge Mathurin Thébault, que je rencontre régulièrement toutes les semaines. Serge connût et fréquenta Eugène Guillevic, lorsqu'il habitait à Paris. Leur amitié dura dix ans jusqu'à sa mort. Pas une semaine ne se passe, sans que l'on parle d'"Eugène" et j'ai beaucoup appris sur ce poète que vous aimez aussi.
      Je vous souhaite une belle fin de semaine.

      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  14. J'avais envie de dire la premiere est tres touchante (ce qui est vrai) mais elles le sont toutes ces "elevations" au propre et au figure. Rien ne se perd meme dans cette periode si douloureuse pour cette Bretagne touchee jusqu'au plus prodond d'elle, les echos sont la pour toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse,
      Merci. Non seulement les hommes, mais la terre, l'eau, les éléments sont pourvus de mémoire. Comment voulez-vous qu'après un tel vécu, la Bretagne soit une terre banale et les Bretons, des gens ordinaires.
      J'aime à constater que mes dernières années à vivre se passent ici et s'inscrivent dans le mouvement de ces tempêtes, en attendant le soleil qui ne saurait tarder pour réchauffer un peu mes vieux os.
      Belle fin de semaine, Thérèse.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  15. Tout est émouvant comme toujours chez toi, cher Roger, mais avant tout comment résister à "une histoire d'amour" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche.
      Merci. Comme tu as raison. Il ne faut surtout pas résister.
      Belle fin de semaine, Manouche.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  16. J'aime TOUT....avec un petit coup de coeur peut-etre quand meme pour "Jour de Colere".........
    Les titres sont tres tres bien trouves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flo de Sentai,
      Comme il me plait , ce commentaire qui me vient de toi, résident au Pays du Soleil Levant et je t'en remercie chaleureusement.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. Tu es une figure romantique, éternel enfant cheveux au vent, vivant avec sa dame une légende celtique d' une retrouvaille à l' autre, messager de la pierre décryptée et ranimée, saignant du souvenir et porteur de sèves printanières, atemporel comme ta Bretagne! Je t' ai une reconnaissance ruisselante pour tes superbes dédicaces, j' espère un cimetière marin, j' irai finir mes jours en un vieux port de pêche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orfeenix
      Merci, Isabelle.Quel portrait !
      Dis, lorsque tu te sentiras faiblir, mais pas avant, je te donnerai l'adresse de quelques cimetières marins et je suis sur que tu repartiras " pour un tour "

      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  18. C'est très touchant ce partage d'amour... pour les pierres. J'aime beaucoup tes deux premières créations Roger !!!
    GROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité
      Merci Marité, pour ton très beau commentaire.
      je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  19. Tout est beau malgé la tempête mais ta love story c'est la plus belle histoire que j'ai pu lire .
    Bonne et belle fin semaine
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Merci, Brigitte, pour ton commentaire. Je ne sais pas comment sera la fin de semaine, mais j'ai vu le soleil aujourd'hui et j'en ai profité pour faire une très intéressante journée land art. A voir bientôt, ici.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  20. Your installations are so fresh this time! I guess it is the approaching Spring. Also, I am happy to see that you are not afraid to get your feet wet. Thank you for showing your work, Roger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sasa Saaastamoinen
      Merci Sasa, pour ton commentaire. Heureux de te lire ici et à bientôt chez toi.
      Avec mon amitié.

      Roger

      Supprimer
  21. Wonderful composition and colors .. Have a good imagination to create beautiful works. . Congratulations friend ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella.
      Merci pour tes mots d'encouragement, Ana et à bientôt sur ton blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  22. Ta première photo illustre à la perfection la St Valentin : quelle tendresse dégagée dans cette "Love Story" !
    Cette fois, c'est sûr.... les pierres ont une âme... et tu es leur révélateur !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Christineeeee,
      Merci Christine. Non seulement les pierres ont une âme comme tu le dis mais je connais une ardoise du côté de chez toi qui en a une belle aussi.

      Belle fin de semaine et à bientôt.

      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  23. En espérant qu'au dessus de vous le ciel s'apaise, mercis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri,
      Du côté de la météo, cela s'améliore mais ce qui est cassé reste cassé pour le moment.
      Belle fin de semaine
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  24. Sinä olet suuri taiteilija. Nämä rakennelmat ovat jälleen yhtä ihania kuin aina ennenkin.
    Vietä mukavaa kevättä.
    halaus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Orvokki,
      Merci pour votre générosité mais c'est trop. Nous attendons le Printemps, c'est vrai, comme vous.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  25. Λυπάμαι πάρα πολύ αγαπητέ μου φίλε για τις καταστροφές στην αγαπημένη μου Βρετάνη....
    Όλες τις ακτές της τις περπάτησα και χαιρόμουν να απολαμβάνω τον Ατλαντικό "θυμωμένο" !
    Εύχομαι όλα να πάνε καλά. Οι δημιουργίες σου, όπως πάντα, είναι εξαιρετικές!!!
    Σου στέλνω την αγάπη μου

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. magda,
      C'est très gentil à vous de me faire part de vos sentiments pour la Bretagne que nous aimons tous les deux.
      Cela me touche beaucoup.
      Je vous embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Je me rends compte que selon les jours et les moments, je suis sensible à différentes images que tu nous offres. Ce soir, mon regard s'est plus longuement posé sur tes étoiles.

    Belle fin de semaine à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Journal de Chrys
      Merci. Je pense que je suis comme toi, j'ai une sensibilité qui se ballade.
      Je te souhaite une belle soirée.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  27. J'aime beaucoup tes oeuvres d'art naturelles! De la série ci-dessus je préfère celles avec les petites baies rouges (ou est-ce que ce sont de petites tomates?!) C'est que j'adore les couleurs et j'aime le contraste avec le vert des feuilles. Les premières photos me donnent très envie de passer du temps à la côte et de respirer l'air marin! Merci!
    Un grand bonjour des Pays-Bas :-)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hirondelle
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire. Il n'y a pas de petites tomates, ici mais simplement des graines de ruscus dont le rouge éclatant en cet hiver attire le regard. Mais attention aux mains pendnant la cueillette, le ruscus est une plante qui se défend avec des piquants redoutables.
      Je t'embrase bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  28. Thank you for giving the sun, joy and love, Leena

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leena,
      Merci Leena. Je suis très content de ton retour ici et je t'embrase bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  29. Merci Roger d'avoir "cueilli" ces pierres et pensé à moi, ça me touche beaucoup ... L'idée que quelque part, ces pierres se sont dressées, éphémères, c'est un peu comme avoir vu ton pays de mes propres yeux.
    Ce cairn fier et stable m'inspire. Je me sens moi aujourd'hui, plutôt tourmentée comme les eaux rageuses qu'il surplombe, mais la pierre survivra et ma colère passera.
    Un jour j'espère te partager aussi la douceur de nos forêts lorraines !

    belle semaine à toi et belles créations,
    cordialement, Salomé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salomé
      Merci Salomé. J'ai pensé que cela pouvait te convenir car à chaque fois, mes choix se font d'après ce que je peux percevoir de la personnalité et de la sensibilité de la personne. Voilà pourquoi. Quant à la Lorraine, je connais un peu pour y avoir vécu 4 ans, il y a très longtemps c'est vrai. J'ai beaucoup aimé cette région.
      Belle semaine à toi Salomé et à bientôt.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  30. je ne vois que 7 photos sur 13, un peu plus de la moitié, je suis un peu triste, mais je me console avec la première photo qui est une véritable consolation

    Bien à vous et merci encore et toujours pour tant de poésie en vos compositions

    RépondreSupprimer
  31. Mémoire du silence,
    Merci à vous et désolé pour ce dysfonctionnement auquel je ne peux remédier. Vous pourriez aller sur ma page FACEBOOK ROGER DAUTAIS où je reprends souvent les photos( mais une par une) présentes sur ma page de blog en cours. Je vous souhaite une belle semaine
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  32. Très touchée, Roger, de cet édifice de pierres, les pieds dans l'eau, au milieu du courant, et la tête comme à l'écoute d'ailleurs...Une image qui évoque en moi bien des résonances. Merci. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monika Swuine
      Merci Monika. Ce cairn fut très difficile à mettre en place à cause du courant qui me déséquilibrait.
      .Belle soirée et à bientôt
      .Amitiés.
      Roger
      rOGER

      Supprimer
  33. Always nice stuff here, somehow very peaceful, maybe a bit melancholic but very enjoyable.

    RépondreSupprimer
  34. artisjokken
    Merci pour tes mots d'encouragement et à bientôt
    amicalement
    Roger

    RépondreSupprimer
  35. J'adore venir lire tes textes, tranquillement admirer tes créations...Love story est magnifique ainsi que Jour de colère!
    Je te souhaite une belle semaine- Cath.
    PS: Merci de ta visite sur mes pages et de tes gentils commentaires, à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. weekend et coup de brosse
      Merci Cath, pour cette charmante visite et à bientôt sur ton blog.

      Je te souhaite une bonne semaine.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  36. Bon soir Roger,
    J'aime vraiment beaucoup cet art éphémère que tu nous proposes. C'est pour moi très parlant.
    Merci et continue, tu déposes du soleil dans la vie.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascale,
      Merci pour tes mots d'encouragement et à bientôt sur ton blog.
      Amitiés.
      Roger

      Supprimer
  37. Comme Flo de Sendai, j'aime tout ! :-) Avec quand même un tendre penchant pour "love story" ! Et chaque fois que l'eau reflète le ciel pour accompagner ton art cher Roger : il y en a plusieurs dans ton post précédent.
    PS
    "Lever les yeux au ciel, par la lucarne, n'était que folle espérance car il ne me répondit jamais. Preuve pour moi,qu'il était vide !" Pour te répondre, j'ai envie de citer Christiane Singer : "Où cours-tu ? Ne sais tu pas que le ciel est en toi" :-)
    Belle semaine, Roger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fifi
      Merci de tes mots d'encouragement. Je connais Christiane Singer et même si j’apprécie ce qu'elle écrit, nous ne partageons pas la même foi.
      Belle semaine à vous.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  38. I love the rocks that look like two affectionate figures, with the ocean behind!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lisa
      Merci de ta visite. Ces petites installations de pierres anodines, remportent beaucoup de succès auprès de mes lecteurs.
      Bonne journée
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  39. Ces créations sont chacune comme un cadeau - des jeux d'équilibre et de couleurs, du rythme, des associations, des contrastes, tout est là pour nous surprendre et nous enchanter. Ton texte vient en contrepoint nous parler de la force de la mer et de la résistance des hommes. Que c'est riche, fort et beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathalie Beaumes
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour votre commentaire. A bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  40. truly beautiful, as always. love the use of red and green. lovely creations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl
      Merci pour ce petit message d'amitié Texane auquel je me suis habitué.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  41. Impresionantes montajes...me encantan..un abarzo desde Murcia...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alp
      Merci pour ton commentaire. Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  42. Gorgeous creations! Looks warm there!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nancy

      Merci Nancy pour tes mots d'encouragement et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  43. Toujours trés belles vos creations. De la joie pour les yeux!
    Salutations amicales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beatriz Cunha
      Merci Beatriz et belle journée en création.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  44. bonjour Roger
    je viens me perdre un peu parmi tes belles créations et
    écouter les pierres qui renferment toute l'histoire du monde !
    je te souhaite une belle journée
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  45. MARTY
    Il est toujours bon de se perdre un peu, ne serait-ce que pour mieux se retrouver après.
    Merci pour ton beau commentaire, Marty et belle journée.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  46. Meu querido Roger,
    É sempre emocionante vir aqui, e quando encontro algo assim tão lindo para mim , não tenho palavras para decifrar tanto sentimento.
    Desde criança gosto de fotos do céu, elas são minha forma particular de sentir tocar o Criador, para uns isso é bobagem para mim é algo mágico
    que não deixei esquecido na infância, e você me deu um presente muito lindo e significativo, obrigada!!!
    A sua arte me encanta no silêncio da imagem a rocha interage com o mar tocando o céu...me levando ao Criador.
    Muito obrigada!!
    Beijos
    Joelma

    RépondreSupprimer
  47. Atelier Tribo de Juda

    Merci Joelma pour ton très beau commentaire et belle journée à toi auprès des enfants dont tu t'occupes si bien. To art est important pour eux.
    Je t'embrasse et je te dis à bientôt.

    Roger

    RépondreSupprimer
  48. Beautiful photos and a great blog !!!
    Thank you for your comment on my blog !!!

    GroAyla

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.