La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mardi 6 décembre 2011














































































































































































Paroles de fleuve
Rive gauche, rives droite, chemin faisant, j'atteindrai bien la mer...


C'est ce que je me disais l'autre jour, me rendant à quarante kilomètres au sud des côtes de la Manche. Mon intention de dialoguer avec les eaux du fleuve, guiderait mes pas sur les deux rives. Côtoyer, aux portes de l'hiver, ces eaux vives et découvrir une fois de plus, ses rives désertes, m'obligerait à pratiquer un land art épuré jusqu’à faire parler le peu, blotti au creux de la froidure humide.
Lorsque je suis arrivé au grand déversoir, j'ai tout de suite compris que le programme ne se déroulerais pas comme d'habitude. Il me faudrait descendre dans le lit du fleuve, dont les berges asséchées marquaient ainsi, le manque d'eau du dernier été. Je pris les précautions d'usage pour descendre sur les rocs dont les plus intéressantes étaient posées à moitié dans l'eau. Par ce temps, glisser dans le fleuve n'avait rien d'agréable, parfois même, dangereux, mais il faut bien aller les chercher où elles sont.
Le déversoir était bruyant et rendait, en écume, l'eau qu'il avait empruntée, calme, en amont. J'ai élevé mon premier cairn, puis le second, et le troisième. Je me disais être bien loin des plages, vers le nord, rêvant déjà y faire une spirale dans le sable .Voici mon langage, me disais-je, mes pierres muettes, ma grammaire, ma syntaxe fluviale qui racontait l'histoire d'un homme assez vieux, pour ne plus perdre sa vie à cela. J'écrivais ainsi, une biographie éphémère que personne hormis le fleuve ne lirait un jour. Au fur et à mesure de mon avance, les pieds trempés, je trouvais un alibi et ralentissais la marche, dans le lit de ce fleuve, écoutant les quelques oiseaux présents, profitant du crépuscule, de sa lumière tamisée qui couvrait d'or les arbres en aval. Je terminais, loin du déversoir, dans un silence qui boucla la boucle et
m 'accompagna jusqu’à la nuit.
Le lendemain, je longeais une autre partie du fleuve, cette fois ci, rive droite. Territoire maritime dont les eaux saumâtres déposaient depuis des siècles ces vases grises qui rendant si dangereuses les berges à marée basse. J'accompagnais du regard, les eaux grises que la marée basse aspirait vers l'estuaire, dans un bruit léger, un froissement qui n'avaient aucun rapport avec les masses d'eau en mouvement. Je m'enfonçais dans le sous bois, gardant le bruit du reflux, à l'oreille.
Lorsque j'arrivais au lieu recherché, le fleuve avait perdu quelques mètres par rapport aux hautes eaux et, s'était immobilisé. C'est un léger souffle qui marqua la renverse et l'arrivée du flux avec ses eaux plus raides, écumeuses, charriant sur le ventre, la future laisse de mer. C'est pendant ces mouvement que je trouvais l'inspiration et réalisait quelques installations. Plus tard, je passais côté canal pour terminer mon voyage.
Le troisième jour, je retrouvais les plages par un temps à ne pas mettre un chien dehors. Une température très basse, 3°, un vent de Nord, Nord-Ouest de 40 K/heure et des grains cinglants. Alors pourquoi, y aller avec de pareilles conditions climatiques. Tout simplement à cause du soleil qui me servit une lumière fugace, certes, mais d'une si grande beauté , que je n'ai pu résister.
Les sables, grêles avaient été tassés par ces pluies d'orage. Je savais que cela serait difficile. Comme, je me sentais en forme malgré tout, je m'y suis mis. Je vous ai raconté dernièrement, d'où je sors et quelles sont mes difficultés physiques, mais je me suis acccroché. Bien sûr, la spirale était moins profonde, mais elle était là. La mer est arrivée dessus, au moment où je traçais le 24ème tour. J'ai photographié ces instants inoubliables même si je les ai vécus très souvent. J'ai pris des photos sous l'averse, et je pensais plus à mon appareil qu'à moi. Je suis remonté dans les falaises, attendre que le grain passe et j'ai continué à travailler dans le froid humide. Le land art nous oblige à ces dépassements et nous plonge au cœur des éléments qu'il faut savoir supporter pour comprendre. Des petits bonheurs qu'il faut vivre pleinement.




Roger Dautais







102 commentaires:

  1. Pour moi la spirale est l'art de tourner en rond mais pas sans but

    RépondreSupprimer
  2. Très beau billet, Roger, très belles couleurs de fin d'automne...
    Bonne soirée, amitiés.
    Norma

    RépondreSupprimer
  3. caphatock,
    Exact Cap'tain Haddock, mais ensuite, il faut le définir, puis il faut l'atteindre avant de recommencer, vite fait.
    Merci du conseil

    Roger

    RépondreSupprimer
  4. norma,

    Merci Norma, tes mots me font plaisir.

    Belle soirée, à bientôt sur ton blog.

    Roger

    RépondreSupprimer
  5. Très inspiré ... ça donne des envies de se prendre au jeu, ou à la réflexion !

    RépondreSupprimer
  6. I'm totally amazed at this creation!
    Beautiful pictures!

    RépondreSupprimer
  7. Ce sont des petits bonheurs qui s'additonnent et creent du vrai plaisir... et du bonheur tout court.
    Superbes realisations!

    RépondreSupprimer
  8. Où vous nous montrez que le land art est un art d'engagement... Un art du corps qui fait, aussi. Merci encore pour ces images partagées.

    RépondreSupprimer
  9. Bellas composiciones, mucho.

    Un saludo cordial y gracias por sus visitas,
    Db.

    RépondreSupprimer
  10. Gine,

    La voie est libre. Il suffit de s'y engager et essayer.Merci pour ton commentaire

    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  11. ART?
    Merci de tes mots, ils m'encouragent.
    A bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  12. DeeBeeL.

    Très heureux de faire partager ces petits bonheurs sur mon blog.
    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  13. Chri,
    C'est vrai et il peut difficilement en être autrement.
    à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  14. David B.Bustos

    Merci de ta visite et de ton commentaire. C'est un vrai plaisir aussi, de regarder tes créations photographiques.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  15. As always beautiful photos and amazing creations!
    A great post!
    Greetings from Greece!!

    RépondreSupprimer
  16. Ton message tout de courage rime avec les spirales parfaites que tu as tracées sachant que la mer allait les noyer . Le jeu espoir-désespoir...

    RépondreSupprimer
  17. merci pour cette belle promenade!

    RépondreSupprimer
  18. Las tres primera fotos... ... ...como torres de Babel. Nos separan nuestras lenguas, pero unen nuestros deseos. Un abrazo desde las orillas de La Isla Misteriosa.

    RépondreSupprimer
  19. I've never seen so beautiful, symmetrical, original photos!!!!
    My sincere congratulations!!!!!!

    RépondreSupprimer
  20. C'est d'une grande beauté ces créations artistiques. Merci de partager les photos de ton art. La nature reste encore plus belle avec ton travail.

    RépondreSupprimer
  21. Cher Roger, mon silence ne doit pas te laisser penser que je ne suis plus présente pour lire tes textes et admirer tes installations ... Tu es toujours aussi efficace et remue méningues ! amitié

    RépondreSupprimer
  22. sous le charme de ces mandalas de feuilles et de fruits.
    Magnifiques compositions reposantes même si j'imagine la concentration et l'effort physique pour réaliser ces œuvres dans les conditions climatiques actuelles. merci à vous !

    RépondreSupprimer
  23. J'aime beaucoup...Très reposant...Un bel art...Bonne journée....

    RépondreSupprimer
  24. Une merveilleuse facon de faire parler les elements et les mots.

    RépondreSupprimer
  25. Top Blogs,
    Merci de votre passage et bonjour à la Grèce,

    Roger

    RépondreSupprimer
  26. Lautreje,
    Oui, la pratique du land art me fait traverser les saisons et le corps expérimente ses limites, parfois de façon surprenante. Ceci accompagne un esprit de créativité qui doit s'adapter à toutes conditions météorologiques.
    Belle journée,

    à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  27. Dominique Sedler,
    On ne peut être partout, chère Dominique. Cela ne m’empêche pas d'être sensible à tes mots lorsque tu les déposes, ici,
    Bien amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. camino roque,

    C'est vrai que sans la mer, dans cet exercice, il manquerait le principal.
    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  29. Maria Emilia Moreira,
    Ces installations transforment notre vision de la nature, mais pas le paysage durablement, par le côté éphémère de la création.

    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  30. Magda,
    Je te remercie de tes mots d'encouragement qui me touchent beaucoup.
    J'invite mes lecteurs à visiter ton blog, s'ils veulent encore mieux connaître ton pays, la Grèce.
    Belle journée à toi, Magda,,
    Roger

    RépondreSupprimer
  31. La Isla Misteriosa,

    Merci pour ton commentaire. C'est vrai, la passion du land art et la création, nous servent de langue commune.
    Un Abrazo

    Roger

    RépondreSupprimer
  32. Manouche,
    De l'espoir, oui, dans ce jeu avec la mer, mais pas trace de désespoir. La disparition de cette spirale fait partie du geste, du don à la mer.

    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  33. Lovely work and nice creations Roger.

    Greetings, Joop

    RépondreSupprimer
  34. Maintenant la rivière s'arrête de contempler la pierre, et de là son reflet. Un salut ami voyageur.

    RépondreSupprimer
  35. nouvelles couleurs-vienna atelier,

    Merci de me le dire.
    Je te souhaite de passer une bonne soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  36. Esmeralda Torres,
    Oui, tu as raison, cela se passe ainsi de temps en temps, puis elle reprend son cours et emporte avec elle, la mémoire de belles rencontres.
    Belle journée à toi, Esmeralda.

    Roger

    RépondreSupprimer
  37. Joop Zand,
    Merci. Bienvenue à toi,depuis la Hollande sur Le Chemin des Grands Jardins et bonne soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  38. La nature est sublimée par ton art que j'ai découvert ici.
    Je trouve ce travail éphémère magnifique .
    Encore merci

    RépondreSupprimer
  39. Merci beaucoup pour les encouragements et pour ces travaux si beau, je gustantodas mais surtout des horloges.

    RépondreSupprimer
  40. Ça ressembel aux <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Inukshuk>Inukshuk</a> qu'on trouve (notamment) au Québec :)

    RépondreSupprimer
  41. Much of the work, even greater satisfaction.

    Excellent combination. Spirals are unique.
    The highlight of the combination of spirals and the sea

    RépondreSupprimer
  42. Brigitte,
    Merci pour ton détour jusqu'ici,et tes mots d'encouragement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  43. deef,
    Je raconte sur une des pages de mon blog, la rencontre avec le chaman Inuit Peter Inik, en Normandie, il y a quelques années. Venu élever un Inuksut, alors que j'assistais à son travail, j'ai pu ensuite lui présenter le miens. Nous avons conclu aux similitudes de nos travaux, sans même s'être rencontrés avant. Ta remarque est donc très juste.

    Roger

    RépondreSupprimer
  44. Leovi,

    J'ai toujours réalisé des horloges plus ou moins grandes. Un manière de dire que le temps est compté et la vie, éphémère, même pour un land artiste.

    Roger

    RépondreSupprimer
  45. Ebru özgün,

    Je te remercie de ton passage sur Le Chemin des Grands Jardins.
    Belle journée à toi,
    Roger

    RépondreSupprimer
  46. Stella,
    Bienvenue de Slovénie sur Le Chemin des Grands Jardins. C'est vrai, comme tu le dis que la rencontre de la mer avec une telle spirale constitue à chaque fois un moment unique qu'il faut vivre "in situ" pour en apprécier toute la magie.
    Bien amicalement,
    Roger

    RépondreSupprimer
  47. Rogerrrrr!

    It is SUPER! And how are you doing now? You know when I see your work and I feel like that nerves in my brain have rusted too early. Excellent work!

    Loads of love,
    Bhags

    RépondreSupprimer
  48. Bob Bushell,

    Merci Bob et à bientôt sur ton excellent blog.

    Roger

    RépondreSupprimer
  49. Wong Wei hoe,
    Merci et bonne journée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  50. Wong Ching Wah,

    On me le dit souvent et provenant d'un oriental, qui plus est, artiste et photographe, cela me fait plaisir.

    à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  51. Life like this,

    Bhags,tu vois, je vais mieux, m^me si je continue toujours à soigner mes séquelles de mon accident. Je retrouve peu à peu mes capacités physiques.
    Ta visite me fais très plaisir. J'espère que tu vas bien.

    Belle journée à toi et à bientôt sur ton blog,

    Roger

    RépondreSupprimer
  52. Vuelo por su espacio para seguir deleitando los sentidos...

    Un saludo,
    Db.

    RépondreSupprimer
  53. j'aime bien tes mandalas que tu fais avec les éléments de la nature.

    RépondreSupprimer
  54. Incredible shots! I really love how you arranged the leaves in such an artistic shot! Beautiful.

    RépondreSupprimer
  55. Tous ces petits bonheurs,petits bouts par petits grains

    RépondreSupprimer
  56. Hi Roger,

    Thank you for leaving such nice comments on my blog! I love your work and what you're doing. In this serie I especially like the pictures with the red berries and leaves, such beautiful colours!

    RépondreSupprimer
  57. De nuevo te digo: tus imágenes, tus textos, tu blog son un deleite para los sentidos.

    Saludos Roger

    RépondreSupprimer
  58. I love the circles in your art works; circle is an intrigueting figure.. The green and the orange ones are my favourites this time, maybe because it is all white-grey-black right now here in the North. Today we had a snow storm.
    Thank you for the serenity of your works, I do enjoy watching them.
    Leena

    RépondreSupprimer
  59. Your photography is amazing! Absolutely beautiful and sweet. I love them all!

    RépondreSupprimer
  60. Nous vous remercions de votre aimable visite, Roger! Vous êtes les bienvenus pour visiter Hawaii à mon blog chaque jour. Aloha chaleureux from Waikiki

    Comfort Spiral

    > < } } ( ° >
    ,


    Cloudia

    RépondreSupprimer
  61. la spirale est vraiment là et les vagues s'engouffrent dans les creux pour dévorer les
    cercles ! et c'est beau !
    je crois que je resterais jusqu'au bout à regarder la mer envahir ton oeuvre peu à peu, sans regret car je sais que tu recommenceras
    demain!!! j'aime les baies dans le creux de l'arbre comme un cadeau dans le creux d'une main !
    et la souche "monstre", la gueule ouverte, avec une fleur autour du cou, qui semble happer les feuilles d'automne !!!
    tu vois Roger, je peux me faire un film avec toutes tes créations !
    je te souhaite un beau dimanche
    bisous

    RépondreSupprimer
  62. Once I read that humankind is intelligent because of having fingers; what an impressive proof.
    Wonderful photography of are which provides hope and strength. Please have a good new week ahead.

    RépondreSupprimer
  63. Chaque jour je passe
    en silence
    Chaque fois je repars
    en silence
    Envie aujourd'hui de vous dire Merci pour votre art offert
    Envie de saluer le loup qui hurle, gueule ouverte, avec sur le côté, une tache rouge "comme un p'tit coquelicot" ...

    RépondreSupprimer
  64. David B.Bustos,
    Le land art est porteur de rêves.
    Bien à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  65. Carol Proulx,
    Merci. J'en ai fait de beaucoup plus grands, il y a une dizaine d'années, puis, ils sont devenues plus rares, plus petits. Celui-ci est très récent.
    Belle journée dans ton grand pays, le Canada.

    Roger

    RépondreSupprimer
  66. Rohrerbot,
    Comme quoi, nos univers peuvent être vraiment différents et être appréciés, malgré tout.

    Roger

    RépondreSupprimer
  67. Rejane,
    Dans chaque graine, un univers, dans chaque installation, le désir de servir l'univers.

    Belle journée à toi et merci.

    Roger

    RépondreSupprimer
  68. céline,
    Le rouge des baies (ou des fleurs, l'été) donne toujours un aspect particulier aux installations, surtout l'hiver lorsque la nature se dépouille.Le rendu est encore plus fort "in situ" avec le jeu de lumières naturelles offert par le soleil.
    Belle journée .
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  69. Esmeralda,

    Merci de tous ces mots d'encouragement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  70. Leena,
    Les spirales de sable sont emblématiques de mes travaux de land art.Merci de les apprécier aussi.

    Belle journée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  71. Ayalat Art,

    Je suis toujours intéressé par l'avis d'un artiste peintre et je te remercie de tes mots d'encouragement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  72. Cloudia,

    Je ne manquerai pas de te faire une visite par le Net, pour le voyage à Hawaï, cela attendra un peu !

    Noël sous les tropiques doit être bien différent d'ici.
    Belle semaine à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  73. Comfort Spiral,

    En attendant de visiter ton blog, à bientôt et merci.

    Roger

    RépondreSupprimer
  74. Marty,

    Je connais ton imaginaire arborescent et j'apprécie tes rêves qui naissent de mes travaux.
    J'ai eu la même vision que toi, en voyant cette souche jaillissant de l'eau.
    Merci pour te commentaire poétique et amical.
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  75. Robert,

    Bienvenue, Robert, depuis la Grèce, sur Le Chemin des Grands Jardins.
    Oui, l'informatique et l'électronique prennent beaucoup de place dans l'expression artistique mais il reste encore de la place pour les travaux manuels et leur expression artistique.
    Merci pour tes encouragements.
    A bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  76. Danièle,
    Voici des passages et des des silence bien éloquents,je t'en remercie sans pouvoir te rendre ta visite car je ne trouve pas ton blog.
    A bientôt.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  77. Crissant,

    Merci de ta visite amicale.
    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  78. L'étrange disposition des vignettes a un certain style...
    En tout cas, on reconnaît fort bien la patte "Roger" et ton talent intact.
    Amitiés,
    séb h.

    RépondreSupprimer
  79. Seb Haton,
    Tu retournes le couteau dans la plaie lorsque tu me parles de la disposition des photos qui m'est toujours imposée, sans que je sache pourquoi.
    L' important est que cela ne me prive ni de beaucoup de visites, ni de tes commentaires que j'apprécie beaucoup.
    Ben amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  80. Lara,
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins. J'invite mes lecteurs à découvrir ton talent d'aquarelliste sur ton site.

    Belle fin de journée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  81. Que de belles images! faire de l'art avec les mêmes éléments que la nature nous donne, et que la nature elle-même est déjà l'art!
    le texte, mais je n'ai pas lu, je vais lentement ... convertir les images n'ont pas besoin de traduction)
    félicitations pour votre art!
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  82. Gracias por tu visita y me alegra saber que tegustaran las fotografias de la Catedral. Las tuyas de la naturalea tambien son muy importates de conocelas, asi aprendemos un poco mas de todo aquello que nos rodea
    Saludos
    Carlos

    RépondreSupprimer
  83. Rachel,
    C'est vrai, nous trouvons en cet art, un langage universel.
    Belle journée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  84. Diferente, Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins, depuis l'Espagne.
    J'ai vraiment fait aussi une belle découverte de ton travail sur ton blog.
    A bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  85. Diferente

    Ce commentaire, est juste écrit pour faire ressortir le nom de ton blog et pouvoir s'y connecter,

    Roger

    RépondreSupprimer
  86. ♥✿⊱╮
    º°♥❤ °º♫
    °º✿ Peças artisticamente equilibradas e de imensa beleza!!!
    Bom fim de semana!
    Beijinhos.
    Brasil
    º° ✿♥ ♫° ·.

    RépondreSupprimer
  87. Magia da Inês
    Merci pour ton commentaire fleuri et dansant.
    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  88. Roger, vejo que você comentou meu blog, só que EM FRANCÊS, portanto, comentarei em Português.
    Eu estudo Letras, mas entendo-as como uma forma de arte. E a sua arte é maravilhosa! Talvez as autoridades do Brasil devessem pensar um pouco mais naquilo que querem destruir: o povo, a cultura, toda a arte criada pela natureza...
    É bom ver que ainda existem pessoas que se preocupam em conservar a beleza natural da Terra.
    Boa noite,
    volte sempre...

    Ella

    RépondreSupprimer
  89. Je suis tombé plusieurs fois sur des œuvres "ouvertes", notamment au cap Fréhel, en Bretagne. On s'interroge, sont-ce des enfants qui se sont amusés est la première question...Ma vue photographiquement large en a pris un coup. J'aime.

    RépondreSupprimer
  90. Votre travail me paraît très intéressant et sensible. Merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
  91. elmer,
    Ce sont parfois des enfants, mais leurs travaux sont rarement aboutis, parfois et seulement lorsqu'ils sont " guidés"
    Roger

    RépondreSupprimer
  92. Itziar A.Cora
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins, merci pour votre commentaire et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.