La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

vendredi 21 octobre 2011


























































































à Marie-Claude...


Lorsque tout bascule en quelques secondes, dans un accident, il n'est pas encore question d'en calculer toutes les conséquences. D'abord se réjouir d'être en vie tous les deux et sortis de ce tas de ferraille qui reste sur la route, inutile.
Après, vient le temps de la douleur et de la reconstruction. Je savais qu'un jour, je n'aurai plus pratiqué le land art, à cause de l'âge, mais pas si vite, si brutalement.
Sorti du jeu, mis sur la touche, en marge, tout ce que vous voulez et qui ne correspond plus au rêve d'une vie normale, avec ses ennuis certes, mais normale.
Je ne voulais plus rien regarder qui m'échappait. Cette grande nature où tout était offert sans jamais être donné et dans la quelle je puisais tant de ressources pour m'exprimer. Comment avais-je pu en douze années avoir vu, avoir réalisé des milliers d'installations sans même penser à trouver une autre sorte d'expression.
Il y avait bien les photos, qui s'étaient accumulées dans mon ordinateur, mais plus cette envie, plus ce regard, parce que le corps ne suivait plus et que l'esprit lui emboitait le pas.
Et puis un jour, après tant de petites marches entreprises, d'abord avec Marie-Claude, puis seul, je me suis mis à nouveau à regarder cette nature et me dire que je devais encore avoir à faire avec elle.
Je ressentais à nouveau le besoin d'être dehors, de sentir le vent, la pluie. Je me prenais à cueillir des fleurs et à les installer. Je trouvais ces gestes infantiles et pourtant il fallait en passer par là, retrouver la magie de la couleur, du déplacement des éléments, de l'insertion d'une installation dans un site.
J'ai retrouvé le bord de mer. Je ne tenais plus en équilibre sur un rocher. Je ne pouvais plus soulever de pierres, ayant perdu toute forces et la marche dans le sable arrêtait vite. Pourtant le spectacle de la mer me réconciliait avec moi-même. Breton, je restais lié à cet élément, à cette immensité, à ce paysage où tout avait commencé dans ma petite enfance.
Cinq mois de reconstruction et à nouveau l'envie de faire, le besoin de créer, de partager, de montrer. Ce n'est pas rien, c'est un moteur.
Et Marie-Claude qui me demande tout à l'heure : au fait, tu as essayé de faire une spirale ?
Oui j'ai essayé, mais quand il faut entre une heure et une heure trente pour la tracer dans les sables, mon dernier essai il y a un mois s'est soldé par un arrêt des travaux au bout de cinq minutes.
Je n'ai pas remis ça depuis, mais cette question m'a remis sur le chemin d'un nouveau challenge : essayer, encore essayer pour retrouver cette magie de la spirale et ressentir cette ivresse physique qui s'empare de moi dans ce mouvement circulaire qui me relie au centre de la terre.J'ai à nouveau besoin de retrouver cette scansion de la marche circassienne, où le souffle seul s'accorde à l'horizon et permet de tenir debout. Un grand oubli du monde pour mieux le ressentir, le sublimer dans un geste poétique.
Il faudra que je retrouve tout ça, pour elle, pour moi, pour vous aussi bien sûr.



Roger Dautais





Je presse le pas
vers l'oubli
qui ne s'éteint pas

Jusqu'à l'épuisement
je passe mon chemin

Je m'absente
à son indifférence.


Marie-Josée Christien 2011


***


Je m'exile du vertige
et retourne au silence
d'où je viens
hors d'atteinte
de la griffure des mots

je m'absente
à son indifférence

en cercle hors d'atteinte.


Marie-Josée Christien 2011




Retrouvez l’œuvre poétique de Marie-Josée Christien :

mariejoséechristien.monsite-orange.fr/poesie / index.htlm

guyallix.art.officelive.com/mariejoseechristien.aspx

101 commentaires:

  1. bonheur, oui, que donne ce billet.
    Je rêverais de tomber (impossible je ne bouge pas) un jour sur une de vos oeuvres

    RépondreSupprimer
  2. Même minuscule,une spirale existe

    RépondreSupprimer
  3. Quelle poésie reposée émane de ces réalisations !
    Très bon week-end !

    RépondreSupprimer
  4. C'est un monde magique, un monde parallele que vous nous offrez, le plus bel echappatoire qui se puisse...et en meme temps une fantastique lesson de vie!

    RépondreSupprimer
  5. Gracias por este regalo Roger, es siempre un placer disfrutar de tus creaciones!

    Un abrazo,
    Elena

    RépondreSupprimer
  6. Elles sont tous merveilleuses, comme toujours!!
    Tu embellis la nature..!!

    Bon week-end!!

    RépondreSupprimer
  7. Quel beau billet de courage et d'espoir, tu as déjà tracé, petit poucet breton, en petits cailloux, le chemin d'optimisme qui va droit à la mer, merci de nous laisser l'emprunter.

    RépondreSupprimer
  8. O mar,também ele é nómada...
    La mer est nómade elle même...
    :)

    RépondreSupprimer
  9. Avoir l'intention, l'envie, le désir d'une spirale c'est que la lumière est là, non?
    Mes voeux, mes voeux.

    RépondreSupprimer
  10. Puisque tu as gardé la spontanéité d'un enfant en
    cueillant des fleurs et que tu rêves d'après...
    l'avenir est à toi !!! tes créations, celles qui te demandent moins d'efforts, sont belles ! la beauté offerte par la nature n'a pas de frontière et tu franchiras tes limites aussi!!
    beau weekend pour toi
    bisous Roger

    RépondreSupprimer
  11. beaucoup de ténacité et d'envie poétique sont le moteur, le corps fait ce qu'il peut , ce n'est pas le plus important, la flamme est toujours là,
    nous avons tous des blessures , l'art n'est fait que de cela,finalement, la beauté vient de là...et tu sais toujours l'apprivoiser, sois en persuadé!

    RépondreSupprimer
  12. tu retrouveras la force Roger elle ne t'as pas quittée
    l'esprit est plus fort que la matière !
    On The Beach Again camarade !!!!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  13. Dear Roger,
    Beautiful jewelry that you create with nature.
    Congratulations!
    Very interesting!
    I read that works with children's books as I do.
    Visit me also at
    http://naomykuroda.blogspot.com
    I will always visit your blog.
    A big hug!

    RépondreSupprimer
  14. Petite spirale ,grande spirale ... La beauté que tu nous offres dans des cadres naturels est somptueuse.
    Tout doucement tu vas retrouver tes facultés et l'envie d'en faire davantage aussi .
    "Tes personnages me parlent toujours autant et me permettent aussi de m'évader ,tes photos aussi d'ailleurs
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. Mais oui la spirale de la Vie! Elle est, elle sera.
    La lecture de la vie est un message et les pauses nous aident a nous recycler nous aussi. Rien n'est pour rien.
    tels des drapeaux sur l'eau. La premiere image est forte.

    RépondreSupprimer
  16. Il existe de la poesie en tout cela!!! Il existe une beauté imense dans la nature que tu travaille amoureusement.

    RépondreSupprimer
  17. Brigetoun,
    Alors, ce serait à moi de me déplacer.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  18. Rejane,
    Exact, D'ailleurs il m'arrive souvent d'en montrer, ici.
    Bonne soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  19. Enitram,
    Le land art est une médiation, un échange proposé. A chacun d'y trouver ce qu'il cherche. Pour la poésie, oui, merci, je suis preneur.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  20. DeeBee Lee.
    Merci pour ce commentaire.
    Non, ce n'est pas une leçon de vie, simplement un témoignage humain.

    Belle soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  21. Bicocacolors,
    Merci Elena de ton petit voyage sur Le Chemin des grands jardins. Merci pour ton commentaire.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  22. Margo,
    J'ai souvent l'idée du contraire et de ce passage d'un peu de beauté de la nature dans mes installations.
    Belle soirée à toi et merci.

    Roger

    RépondreSupprimer
  23. manouche à dit

    Ce chemin est fait pour être partagé même s'il est fait d'une partie de mystère comme pour tout un chacun.
    Merci et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  24. José Manuel Vilhena
    C'est très vrai ce que tu dis.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  25. Jay.
    Merci. Sache que j'apprécie également ton travail.

    Roger

    RépondreSupprimer
  26. Chri,

    Je pense que tu tiens là, une partie du mystère de chaque création.
    Bien à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  27. Marty,

    Un bel encouragement dans ton bouquet de mots qui me touchent, venant de toi.
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. croukougnouche,
    Oui, c'est vrai, j'en suis persuadé. En m^me temps, il est bon que le doute soit présent malgré tout et qu'il faut dépasser le plus souvent.
    Merci de ta présence,

    Je t'embrasse

    Roger

    RépondreSupprimer
  29. Patrick Lucas,

    Si tu le dis...
    Je m'en occupe malgré tout de retrouver cette forme. Merci de tes encouragement
    Je t'embrasse fraternellement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  30. Teca.
    Oui, c'est ma vie d'artiste qui passe par là
    Un abrazo,

    Roger

    RépondreSupprimer
  31. Naomy Kuroda,
    Bienvenue depuis ton pays le Japon sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire. Puisque tu as eu la gentillesse de donner l'adresse de ton blog, j'espère que beaucoup de lecteurs découvriront ton travail d'artiste photographe.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  32. Brigitte,
    Merci d'avoir quitté ton Château d’Ébène un instant pour une promenade, ici.
    Merci pour tes mots d'encouragement.
    Bien à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  33. Thérèse,

    Tes mots sont très justes en emprunts de sagesse. j'en prends un peu, au passage.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  34. Maria Emilia Moreira,

    Merci Maria Emilia, pour toute cette poésie.
    Belle fin de soirée.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  35. Avec tant de courage et de volonté, aucun doute elle est la, "la spirale de vie" Bravo Roger et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  36. This is wonderful!!!!!Congratulationes!!!!
    bjossss

    RépondreSupprimer
  37. Les spirales sont effectivement fabuleuses ! mais tes petites compositions sont aussi tellement belles et poétiques (le tableau au maïs ou celui aux feuilles...). Si l'envie est là il faut prendre le temps de retrouver la force. Elle reviendra, et en attendant on se délecte de ce que tu nous montres.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  38. que j'aime tes flôtaisons jardinières
    égayant de leurs florales triangulaires
    nos mornes saisons

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour Roger. Comme il y a longtemps que je ne suis pas passée ici, je viens de faire une longue promenade au fil des tes pages, au fil de tes oeuvres. Je ressens toujours une profonde émotion face à tes réalisations. J'aime ces histoires sans parole qui se lisent avec les yeux et se comprennent avec le coeur.
    Merci à toi !

    RépondreSupprimer
  40. L'addiction à la création est trop forte, on ne pourra jamais pas s'empêcher de continuer même après un arrêt comme celui que vous venez de subir.
    Les façons de faire seront certainement différente, elles évolueront, changeront, mais c'est aussi comme cela que l'on progresse; que l'on se diversifie, que l'on trouve l'essence même de notre créativité.

    Bonne rémission.

    David

    RépondreSupprimer
  41. Tout est long, tout le temps - et on ronge son frein de bien des manières, très souvent ! Je suis heureuse de voir que la Vie te reprend, que TA vie te rejoint. Arpente, Roger, arpente ! l'impossibilité d'une chose t'ouvrira peut-être des portes qu'autrement tu aurais ignorées....

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour Roger,
    Beau challenge que de réussir une belle spirale !
    Commence la tout doucement, spire après spire. Je suis sûre que tu finiras par les faire de plus en plus grandes.
    Alors, la prochaine fois...
    Une toute petite spirale sur ton blog nous ferait tant plaisir !

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  43. je suis ravie que les éléments vous permettent d'avoir à nouveau envie ! merci pour eux, merci pour nous !

    RépondreSupprimer
  44. Elfine,
    Merci, Elfine pour tes mots d'amitié,

    Roger

    RépondreSupprimer
  45. Cacau Jafet
    Ce message venant tout droit du Brésil, me fait très plaisir. Je dois dire, encore ici, que ton blog d'artiste vaut le détour.

    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  46. Anne-Marie S.
    Je suis très heureux que mes compositions ravissent ton œil de jardinier(e). Merci de ton passage, ici.

    Roger

    RépondreSupprimer
  47. Alterdom,
    Ces " flottaisons " ont été réalisées cette année. Pas facile à réaliser. Toutes les installations flottantes doivent souvent être recommencées plusieurs fois.
    Merci de ton commentaire.
    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  48. Oxygène.
    Merci pour ton commentaire si poétique.

    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  49. David Bezrtizzilo,
    Tout ce que tu dis est très juste. Bonne soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  50. Anne des Ocreries,
    C'est parfaitement vrai, tout ça et j'ai déjà expérimenté une autre dimension du land-art. Cela n’empêche nullement à rêver de retrouver mes forces, la santé, aussi qui accompagne si bien la création, malgré tout !

    Merci de ton passage.

    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  51. Christine,
    Merci de tes encouragements. ça reviendra, la forme et j'espère bien un jour, créer à nouveau beaucoup de spirales.

    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  52. Lautreje,
    Le land art se pratique au beau milieu des éléments. C'est pour cette raison qu'il faut bien les comprendre, les saisir avant toute installation. Et cela demande du déplacement corporel, des jambes, du souffle, enfin, tout ce qui marche dans une vie ordinaire.
    Mais l'envie de créer est bien là. Le reste suivra.
    à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  53. le désir, l'envie sont là c'est l'essentiel : ils te porteront là où tu dois aller...je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  54. my dear sir - it has been far too long since last i was here in your magical magnificent beautiful garden of art - and i have missed it! so wonderful to find you still here, creating this other world of wonder for us! have a glorious day there!

    RépondreSupprimer
  55. °º✿
    º° ✿♥ ♫° ·.
    Seus trabalhos são muito originais e de grande beleza estética.
    Boa quarta-feira!
    Beijinhos.
    Brasil°º✿
    º° ✿♥ ♫° ·.

    RépondreSupprimer
  56. Renica,
    Merci de ta présence.
    Je t'embrasse amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  57. GYPSYWOMAN,

    Merci pour cette visite surprise.

    à bientôt sur votre blog.

    Roger

    RépondreSupprimer
  58. Daniella Grégo,
    Pour une femme qui marche sur la tête, il me semble que tu gardes et le sens de l'humour et le goût des belles choses.

    Je te souhaite une belle soirée et te dis la bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins..

    Roger

    RépondreSupprimer
  59. Magia de Ines,

    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins avec ton prénom fleuri et musical qui sent bon le Brésil d'où tu m’écris.

    A bientôt, j'espère.

    Roger

    RépondreSupprimer
  60. The compositions and the shapes you use are absolutely beautiful. I take it as an honor to get such good comments from someone with your skills. Great sense of motion

    RépondreSupprimer
  61. Erq

    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins.
    Je voulais ajouter à votre commentaire intéressant ment en pratiquant le land art, serait pour moi, passer à c^té de la nature qui n'est que mouvement, parfois, il est vrai, imperceptible.que passer à côté du mouvement, parfois imperceptible.
    C'est vrai pour les pierres par exemple, qui à l'échelle du monde sont en mutation perpétuelle.
    Parfois, c'est tout le paysage qui participe du mouvement, sur les plages et ose pour nous ce que nous jugions impossible à mouvoir. Chaque tempête nous apprend cela avec sa force. Nous le constatons avec modestie.

    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  62. Bonsoir,merci bien pour vos messages.
    Comme vous avez surement vu,j'adore la France surtout le français,mais je suis passionée aussi aux autres langues comme l'allemand.
    "Le temps" avec le changement de son rythme ouvre le coeur,"Lili Marlen"est un souvenir magique...
    Maintenant je suis en train de voir tous les films de Philippe Garrel pour en connaitre mieux sa poétique.Est-ce que vous le connaissez? Comment est-il jugé en France?
    Pardonnez-moi s'il ya des erreurs en écrivant:ici il n'ya pas d'accents etc...
    A bientot,Mariangela

    RépondreSupprimer
  63. Merci pour ce très long commentaire. Je ne pourrai rien vous dire de Philippe Garrel,ni de son oeuvre, puisque je n'ai vu aucun de ces 25 films.
    Je peux vous dire que cet homme est né est né, pour faire du cinéma. Fils de Louis Garrel, grand acteur de cinéma( 75 films long métrage, sans compter ses rôles au théâtre), reconnu et souvent couronné, que je connais. Ayant tourné beaucoup pour la TV, cela lui aura permis d'être encore plus connu et apprécié des Français.
    Et j'apprends sur le Net, que son petit-fil et fils de Philippe Garrel, marche sur les pas de ces ainés.
    Oui, vraiment une grande famille du cinéma Français.

    Belle soirée à vous

    Roger

    RépondreSupprimer
  64. Bonsoir Roger, heureux de ton retour sur le chemin, ta marche anime le coeur des objets et cela m'émeut...comme diraient les vaches de mon voisin :-) amitiés: thibault

    RépondreSupprimer
  65. dejas hitos a tu paso
    hito= guía del buen camino

    una sonrisa

    RépondreSupprimer
  66. Thige,
    Ah ! les vaches sont toujours des animaux pleins de sagesse. Et puis au passage, j'avoue que ce sont des animaux que j'aime regarder dans les champs. Je les ai beaucoup dessinés à une époque.
    Belle journée à toi et merci,

    Roger

    RépondreSupprimer
  67. Camino roque,

    C'est bon programme que je compte suivre encore un peu. L'avenir en décidera.
    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  68. So much work to create these beautiful pieces !

    RépondreSupprimer
  69. Wong Ching Wah
    Merci pour tes mots d'encouragement .

    Roger

    RépondreSupprimer
  70. The stones pilled over eachother makes it very interesting work. Thank you for your visit @ my blog.

    RépondreSupprimer
  71. Eblouie je suis par cet art qui réponds à mon besoin de sens pour les mots. Par le silence qui allège la pierre dans ce chemin vers l'eau, par l'herbe qui frelonne picorée de baies rouges qui recentre l'égo égaré, par vos mots sincères qui relient l'homme à l'homme ...
    Avec toute la poésie qui approfondit et enrichit nos terreaux respectifs, merci aussi Roger pour votre passage sur m'aime haut à moi, bien plaisir.

    RépondreSupprimer
  72. Wonderful compositions, and great shots!
    Art of stones and sands are so amazing.

    RépondreSupprimer
  73. Kaipirosca,
    Bienvenue, depuis le Portugal, sur Le Chemin des grands Jardins.
    Merci pour ton commentaire et continue à faire de belles photos sur ton blog.

    Roger

    RépondreSupprimer
  74. Veronica,

    Voilà un commentaire bien écrit dans l'esprit de ton blog, avec beaucoup de poésie.
    Je t'en remercie,

    Roger

    RépondreSupprimer
  75. Yas,

    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins, depuis le Japon et merci pour tes mots d'encouragement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  76. Toujours le même plaisir, la même sensation d'équilibre parfait et de sérénité en arrivant ici.

    RépondreSupprimer
  77. Pastelle
    Merci pour ces mots d'encouragement.

    Pour mes lecteurs, passez chez Pastelle, on y souhaite un anniversaire sur son blog et ça vaut le détour.

    Roger

    RépondreSupprimer
  78. Je partage ton silence, tes paroles et tes sentiments.

    naviguer ici m'apporte la paix, je te remercie ...

    oa.s

    RépondreSupprimer
  79. you are the master!! pure poetry as always.. Carla

    RépondreSupprimer
  80. OceanoAzul.Sonhos

    Je te souhaite de nombreuses navigations paisibles, ici.
    Merci de ton passage,

    Belle journée à toi,

    Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  81. Carla,

    Je te remercie, mais si je me ressentais ainsi, arrivé, je pense que j'arrêterai.

    Belle journée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  82. Bob Bushell,
    Salut Bob et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins.
    Tu sais combien j'aime ton travail de photographe, et tes mots me touchent, sincèrement.

    à bientôt,sur ton blog

    Roger

    RépondreSupprimer
  83. Importante reapropiarse (delicadamente) de una morada que antaño fue la nuestra, que aún debería serlo. Fundamental el diálogo, que implica siempre el respeto. Esenciales las huella: no tanto para dejar recuerdo, sino para guiar a los caminantes más desorientados... Abrazos

    RépondreSupprimer
  84. Fantastic! I recently visited "The Spire" by Andy Goldsworthy in San Francisco and some of these remind me of his work.

    RépondreSupprimer
  85. Salomé Guadalupe Ingelmo,

    Je suis totalement d'accord avec toi lorsque tu évoques la réappropriation de la Maison6Univers, de ce que pouvait être, au début des temps, d'expression artistique, in- situ, avec des moyens plus près de l'Arte Povera que des techniques hyper-sophistiquées qui asservissent parfois l'art.
    La liberté d'expression étant ce qu'il faut avant tout, préserver, c'est chacun de suivre son chemin et de proposer des travaux nés des son imaginaire.
    C'est vrai que les traces sont toutes éphémères à l'échelle de l'humanité. Les jalons, sur une route, nous en avons tous besoin, toi, comme moi. Après c'est une question de choix.
    Personnellement, je me sens plus près de la fin de mon histoire que de ma naissance. J'expérimenterai, jusqu'au bout du possible, ce qu'aura voulu dire, m'exprimer, avec un langage singulier.

    Je te remercie de ton commentaire et je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  86. A.D.
    Merci, la comparaison est flatteuse. Je connais très bien son œuvre et je lui voue une grande reconnaissance de ce qu'il a fait pour l'art.Il est certain que dans les dernières années ses créations ont amené des sponsors et de l'argent qui ont influencé sa création.
    Il reste un des grands artistes du land art.
    Belle soirée à vous,

    Roger

    RépondreSupprimer
  87. J'ai laissé, hier, mon petit-fils, après une semaine de délices...
    Déjà, il regarde la nature, les feuilles, les arbres, le vent, les nuages, l'eau qui coule et l'eau des flaques et il ramasse certains cailloux... Bientôt, je lui montrerai le chemin des grands jardins...

    Des bises d'Ep' pour toi, mon ami Roger à qui je pense souvent.

    RépondreSupprimer
  88. Bonjour Roger,

    De tout temps, j'ai aimé venir m'asseoir virtuellement au milieu de vos compositions. J'ai repris, il y a peu, un voyage que j'ai souvent qualifié d'immobile. Je ne me rends compte que j'avance uniquement lorsque je me retourne pour voir le chemin parcouru ; sinon, j'ai l'impression de ne pas bouger. Mais dans cet immobilisme même se trouve l'énergie qui me pousse imperceptiblement. Je vous souhaite un long chemin à arpenter cette spirale intérieure qui vous inspire tant.

    Amitiés (et belles ondes positives Roger)
    Marylo

    RépondreSupprimer
  89. Epamin',
    Il a encore le temps, ce petit, de se lancer dans l’arène, mais je te sais attentive à ses rêves pour les accompagner.
    Merci de ta présence amicale, sur Le Chemin.
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  90. Marylo,
    Bien que je partage pas ta foi, je suis sensible à tes mots d'amitié que j'accepte volontiers.
    Bien amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  91. Muy creativo y bello tu trabajo. Una mirada especial al paisaje y a la naturaleza. Los colores y las formas se enriquecen en esos escenarios naturales.
    Mucha suerte!!!

    RépondreSupprimer
  92. Ximena Medina Sancho

    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins depuis le Chili.
    Merci pour tes vœux de chance. Tout le monde en a un peu besoin pour vivre.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  93. Wow, Roger, what an intersting blog. I've never seen anything like it!

    RépondreSupprimer
  94. Laura Delegal,
    Bienvenue Laura, depuis l'Alabama où tu résides. J'espère que tu reviendras ici, souvent où tu trouveras beaucoup d'Américains lecteurs de ce blog.

    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  95. J'aime beaucoup la photo de l'Artiste en plein travail

    RépondreSupprimer
  96. You did it again. Great pictures, you are creative. Love them a lot.

    RépondreSupprimer
  97. My dear friend, thank you again for your words and your visit.. You are always welcome in our blog. And we always will be visitors there because you like your work.
    We wish you a great week..

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.